Reportages automobile Rolls-Royce & Bentley (SITE ARCHIVE).

Accueil - Articles - Rencontres - Technique - Vidéos - Classement - Liens RREC - Autres Clubs - Adresses - Histoires & Personnages

ATTENTION - ATTENTION : Ce site est archivé !

Consultez le nouveau site : Cliquez ICI

Traitement des boiseries (vernissage et polissage)

Après plusieurs dizaines d'années d'exposition au froid, à la chaleur ou à l'humidité, le vernis de vos boiseries est devenu terne, craquelé et a par conséquent perdu de son lustre d'antan. 

Avec un peu de patience, l'amateur peut se mettre dans la peau d'un ébéniste et redonner une nouvelle jeunesse à ces décorations intérieures qui font le charme de nos belles voitures. 

Généralement, la dépose ne pose guère de problèmes pour les voitures "standard" telles les Cloud, S et autres Shadow ou Spirit/Spur. Il est quand même bon de savoir que pour les voitures d'avant guerre, chaque carrossier utilisait son propre set de boiseries et les fixations variaient en fonction de l'habillage intérieur. Quel que soit le modèle, les encadrements de portières sont le plus souvent fixés à l'aide de vis chromées et sont assez faciles à enlever. Dans beaucoup de cas, les "rails" de portières sur les avant-guerre doivent être simplement poussés vers le haut. 

Les boiseries sont soit composées de bois plein, soit de bois plein et de plaquage. Ce dernier élément est le plus délicat à traiter. En effet, lors de ponçage il faudra agir avec une prudence de sioux afin de ne pas percer la feuille de plaquage épaisse d'un millimètre, parfois moins. 

Matériel :

- décapant peinture et vernis
- un pinceau ou brosse
- une spatule de peintre
- de la laine de métal
- du white spirit
- du papier essuie tout
- de l'huile de lin
- du vernis utilisé par les peintres en carrosserie
- un compresseur
- un pistolet à peinture
- de la pâte à polir 

A l'aide d'un pinceau ou d'une brosse, enduisez le bois verni. Laissez agir quelques minutes. Vous verrez que la réaction chimique s'opère lors de l'apparition de bulles.



Avec la spatule enlevez soigneusement le vernis. Prenez garde de ne pas appuyer trop fort, vous risqueriez d'endommager la plaquage. Recommencez plusieurs fois si nécessaire. Il est fortement recommandé d'utiliser de la laine de métal pour les bords arrondis au lieu de la spatule métallique. Ensuite, enlevez les excédents de vernis et décapant avec de la laine de métal.



Finalement, essuyez le tout avec un papier essuie-tout imbibé de white spirit.


 Comparez le travail avant/après.



 Il reste encore à enduire la boiserie avec de l'huile de lin. Cette huile est utilisée pour les fonds poreux avant vernissage. De plus elle teintera légèrement l'ensemble d'une belle couleur miel, de même que les nuances seront d'autant relevées et mieux mises en évidence. Laissez l'huile s'évaporer pendant 24 heures puis essuyez avec du papier essuie-tout.


 Dans un local à l'abri des poussières et ventilé, appliquez le vernis à l'aide d'un pistolet. Plusieurs couches (au moins une dizaine de passages par couche) seront nécessaires - en fonction de la préparation et de la nature du bois et du plaquage. Utilisez du vernis de carrosserie avec son durcisseur.


 Laissez sécher chaque couche pendant 24 heures à température ambiante. Entre chaque couche, à l'aide d'une cale de ponçage et du papier à poncer à l'eau (grain 800), il faut à présent éliminer les poussières inévitables (à moins de disposer d'une cabine de peinture). 

De plus cette action aura pour effet d'égaliser le vernis. Plongez régulièrement la cale dans de l'eau très légèrement savonneuse, ceci vous évitera de causer des rayures qui seraient visibles une fois le travail terminé. Essuyez régulièrement l'eau résiduelle sur la partie poncée à l'aide de papier essuie-tout. Après la couche finale, poncez la pièce avec du papier à poncer (à l'eau) grain 1000, puis 1500 selon le même procédé tel que décrit auparavant.



Ensuite vient la partie la plus "valorisante" du travail déjà accompli : le polissage. 
Il faut disposer de pâte à polir et d'un plateau de ponçage (lequel s'adapte simplement sur une foreuse) muni d'un disque de polissage en peau de mouton. Enduisez le disque de pâte, déposez la ponceuse (réglée sur une vitesse d'environ 2 à 3000 tours/minute) sur la boiserie, appuyez légèrement. Après quelques minutes, le résultat final apparaîtra par le truchement d'un bel effet de brillant. Laissez sécher la fine pellicule résiduelle de produit, terminez par un polissage final à la main (avec un tissu à polir). 

Notez que cette méthode est efficace sur des surfaces planes et plus ou moins larges. Les parties courbées et plus étroites (comme les encadrements de portes) devront être polies entièrement à la main. 
Si tout s'est bien déroulé, l'effet miroir est garanti.



 Comparez les photos suivantes, avant et après :


Satisfaisant, n'est-il pas ?

Source de l'article et photos : 
Un membre du RREC Belgium-Luxembourg http://www.rrec-belux.be