ROLLS-ROYCE & BENTLEY - RALLYES, HISTOIRE, TECHNIQUE & DOCUMENTATION

Accueil - Articles - Rencontres - Technique - Vidéos - English Section
Classement - Liens RREC - Autres Clubs - Adresses - Histoires & Personnages

Attention : RRB.BE est transféré sur automobiles-de-prestige.com :

Plus d'infos, cliquez ICI

dimanche 20 juillet 2014

La Calandre Rolls-Royce


Toutes les Rolls-Royce l’arborent fièrement. Absolument toutes ? Non !... Les trois premières Royce produites en 1904 ont, certes, une calandre, mais pas la calandre si caractéristique.


Il n’est pas impossible que ce soit Claude Johnson, admirateur de l’antiquité, qui ait choisi la silhouette d’un fronton de temple grec : c’est lui qui sera à l’origine de la mascotte Spirit of Extasy.

Donc, presque dès l’origine, la forme de la calandre des Rolls-Royce sera celle d’un fronton de temple grec.


Les proportions varieront au cours du temps et perdront une silhouette générale plutôt horizontale au profit d’une silhouette plutôt verticale.


Pendant plus d’une décennie, la calandre n’aura que la forme générale du fronton, elle n’en aura pas les "colonnes", c'est à dire les lames verticales qui permettent l’entrée de l’air dans le compartiment moteur.

(40/50HP 1907, la "Silver Ghost")

Ces fameuses lames n’apparaîtront qu’au cours des années 1920 sur les 40/50HP (Silver Ghost).

(Silver Ghost 1924)

Le nombre total de lames a varié : cela permet parfois d’identifier un modèle, quand on ne dispose pas d’élément factuel précis. La légende qui veut que la calandre ait forcément deux fois onze lames est fausse.

(Silver Wraith Mulliner 1956, Silver Dawn standard 1954, Corniche 1985)

On imagine que les lames sont forcément placées verticalement : c’est presque vrai… La 20HP (1922-1929) avait les siennes disposées horizontalement, afin de distinguer ce "petit" modèle du modèle principal, Silver Ghost puis Phantom I.


La règle veut que la calandre soit strictement verticale. Mais toute règle a ses exceptions et certaines sont venues de la marque elle-même.

La Camargue (1975-1986) avait la calandre inclinée vers l’avant selon un angle de 4 degrés qui parut sacrilège aux puristes.



La calandre de la Phantom Drophead Coupé (depuis 2007) est non seulement inclinée – cette fois-ci vers l’arrière – mais courbe…


Ces exceptions furent également le fait des carrossiers : bien qu’ils ne modifièrent pas la forme de la calandre, livrée par l’entreprise avec les châssis motorisé, il est arrivé très ponctuellement qu’ils le fassent.

Phantom I par Jonckheer :
 
Phantom III par Labourdette :


Silver Wraith Lwb par Hooper (pour Gulbenkian) :


Phantom VI par Frua :


Et puis, le client est roi et si les lames ne sont pas à son goût, il peut toujours leur substituer la grille Bentley...